Menu
Accueil Nos réalisations Le désenvasement de l’Elorn a débuté à Landerneau LTélégramme

Le désenvasement de l’Elorn a débuté à Landerneau -Le Télégramme – Publié le 04 octobre 2021 à 12h42

Une pelle, une chargeuse, quatre camions et autant de tracteurs : tels sont les moyens matériels déployés pour mener à bien le dragage de l’Elorn qui a débuté, ce lundi matin, à Landerneau. La ville ne pouvait désenvaser l’Elorn à marée haute avec, par exemple, un système de barges munies de système d’aspiration. Cela aurait…

Une pelle, une chargeuse, quatre camions et autant de tracteurs : tels sont les moyens matériels déployés pour mener à bien le dragage de l’Elorn qui a débuté, ce lundi matin, à Landerneau.

La ville ne pouvait désenvaser l’Elorn à marée haute avec, par exemple, un système de barges munies de système d’aspiration. Cela aurait remué les boues et causé une turbidité (eau trouble) néfaste pour les activités conchylicoles voisines. Lagadec TP doit donc travailler depuis les quais. (Le Télégramme/Hervé Corre)

L’opération de désenvasement de l’Elorn a été confiée à l’entreprise Lagadec TP. Pendant trois ans, cette dernière reviendra sur les quais à raison de deux campagnes d’une semaine chaque année.

« L’avenir des entreprises de travaux publics et de terrassement passe par la diversification. Ainsi, ce genre de chantier, c’est quelque chose que l’on va développer chez Lagadec TP. Car, il y a une demande de curage et de nettoyage de nos côtes bretonnes », assure Florent Pichon, conducteur de travaux. (Le Télégramme/Hervé Corre)

Florent Pichon, conducteur de travaux chez Lagadec TP, attire notre attention sur la nature des matières extraites du lit de la rivière. « On ne sort pas que de la vase. Cette dernière ne représente en effet que la première couche. En dessous, on sort aussi beaucoup de sable de rivière », tient-il à préciser. (Le Télégramme/Hervé Corre)

dragage de l’Elorn va se poursuivre toute cette semaine et encore lundi prochain. Mardi 12 octobre marquera la fin du chantier. Lagadec TP aura alors enlevé 2 500 m3 de vase. Dans un mois environ, l’entreprise renouvellera l’opération pour atteindre les 5 000 m3 extraits sur l’année 2021. (Le Télégramme/Hervé Corre)

Lagadec TP a mobilisé une dizaine de ses salariés sur cette opération de dragage. Il faut encore leur ajouter les conducteurs des poids lourds et tracteurs (sous-traitants) chargés de convoyer les boues. Ce mardi, le chantier devrait être peu plus tardif, la basse mer étant prévue à 11 h 11 (contre 10 h 30 ce lundi). (Le Télégramme/Hervé Corre)

Lagadec TP a mobilisé cette pelle munie d’un bras de 24 m de long ainsi qu’une chargeuse. Ces deux engins extraient les boues de la rivière pour remplir quatre semi-remorques et autant de tracteurs qui se relaient sur les quais avant d’aller décharger leurs contenus sur deux sites aménagés près du pont de l’Europe. (Le Télégramme/Hervé Corre)

Aux commandes de la chargeuse, Jean-Marie Salaun, 20 ans de boutique. Ce lundi, ce dernier s’est notamment concentré sur le désenvasement de la cale du port. Il ne s’agit pas de trop traîner car il faut profiter au maximum des quatre heures que la marée basse lui laisse pour travailler. Une photo et on y retourne. (Le Télégramme/Hervé Corre)

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.